Étiquettes

, , ,

Aujourd’hui, l’amie Loou poste sur son mur FB le dernier clip de Lana Del Rey, Born to die. Emprise de curiosité, je regarde le clip. Parce que Lana Del Rey, ça fait un peu 6 mois que les réseaux sociaux en parlent en boucle. Donc j’écoute. Et l’ennui me gagne. Je ne sais pas, je ne dois pas être hype. Ou peut-être que je fais une crise de la trentaine carabinée (Je suis vieille, je ne sers à rien, etc.)…

Et depuis un certain temps, je remarque que je préfère encore écouter mes CD d’Eurodance plutôt que d’écouter le dernier LMFAO. Que je me dis : Ah Nirvana, la grande époque… Que je trouve que la chanson française est de plus en plus navrante. Seul le jazz et la musique classique trouveraient grâce à mes oreilles… Bref, je suis devenue une vieille connasse à dentier que la musique de d’jeunes commence à blaser.

Voici donc les quatre raisons pour lesquelles je n’écoute plus ni Virgin, ni Fun, ni NRJ et encore moins Ado FM :

1 – J’ai l’impression qu’on ne sait plus écrire de textes sensés 

Cela se remarque notamment dans le rap. Oui, je sais, il y a encore des mecs qui savent écrire – Orelsan, Oxmo Puccino… – mais vous n’allez pas me dire que des mecs comme Sexion d’Assaut ou Sefyu ont une fois dans leur vie ouvert un Bescherelle ! Même dans la pop musique, du moins en français, j’ai l’impression qu’on va vers un appauvrissement des textes. L’effet sms ou écriture à l’anglo-saxonne (selon laquelle le son des mots est davantage privilégié que leur sens), mais en tout cas, j’ai bien envie d’offrir un Petit Robert pour Noël à tous les auteurs de chanson contemporaine…

2 – Merde, j’ai déjà entendu ça quelque part…

Bien sûr, comme tout le monde sait, la plupart des chansons pop contemporaines sont composées avec les quatre mêmes accords :

Résultat, je ne sais plus qui chante quoi. Et encore, ce n’est pas le plus grave…

3 – C’est moi, ou ils prennent grave le melon, les petits nouveaux ?

Madonna n’ayant réussi dans ce métier qu’avec un ego surdimensionné, tout le monde est persuadé pouvoir se la péter dès lors que leur auditorat dépasse leur cercle d’amis ou leurs plans Q potentiels. J’aurais trois cas pratiques à exposer :

a – Lady Gaga

En ce qui concerne Stefani Germanotta, le fait qu’elle préfère miser comme sa maitresse à penser Louise Ciccione sur le culte de la personnalité plutôt que sur sa musique (qu’elle ferait fort bien s’il n’y avait pas derrière une tripotée de producteurs qui lui font dégueuler de la FM…) me laisse pantoise. Et l’impression d’un énorme gâchis, d’où la propension de la dame au pétage de plombs. Dommage, Stefani, je pense que t’aurais bien géré en chanteuse pop à peu près normale…

b – Zaz

Alors oui, elle a vendu 1,3 million de disques. Alors oui, elle a remporté le prix de la chanson de l’année aux Victoires de la musique 2011. Mais je pense qu’elle aurait pu au moins chanter des textes à la hauteur de son arrivisme et pas débarquer avec son baba-coolisme tellement puant qu’elle fait même honte aux punks à chien. Et pourtant, il en faut beaucoup…

c – Cindy Sander

Elle voulut être Céline Dion, elle est encore plus down qu’Eve Angeli. La manucure à domicile aura eu beau couper ses cheveux, débaptiser ses gosses, faire de sa vie un conte de fées médiatiques et même faire de la télé-réalité, quand on n’a aucun charisme, il est préférable de vite s’en apercevoir…

4 – David Guetta, c’est juste les 4 chevaliers de l’Apocalypse réunis

Il aurait pu se contenter de mixer tranquillement aux Bains Douches. Mais non. Avec sa perfide Cathy, ils ont fait plus qu’envahir Ibiza, plus que d’ouvrir des boîtes pseudo-branchées, plus que de faire du marketing sauvage. ILS ONT TUÉ LA VARIÉTÉ AMÉRICAINE ! Et ça, c’est juste grave. En effet, la pop, le rap, le r’n’b, la soul, tout ce qui venait des U.S.A. était synonyme d’à peu près classe avec des belles productions léchées et tout. Et là, David a débarqué avec les Black Eyed Peas, et ce fut le début d’une catastrophe mondiale encore plus grave que la crise économique que nous traversons. Il a même réussi avec des la merde avec Snoop Dogg. Ce type est juste dangereux. Je vous aurais prévenus…

Maintenant, rendez-moi mon dentier, mon fauteuil roulant, ma platine de 33/45 tours, mes vieux disques d’Abba et mes cassettes pirates de Foo Fighters et de Fatboy Slim ! Et rentrez-moi à la maison de retraite Michel Sardou, je n’en puis plus…

Publicités