Étiquettes

, ,

Revenue lundi soir de Berlin, où je célébrais le passage à la dernière nouvelle année de l’humanité avec des chants liturgiques et des pétards (et du goulasch au réveillon – oui, je ne passe pas mon réveillon chez ces chochottes du XVIe…), j’ai essayé depuis de dés-embrumer mon esprit rempli d’oxyde de carbone (à force de jets de pétards dans la rue) et de chants plus ou moins liturgiques (de Veni sancte spiritum à Perrine était servante, certaines personnes font le lien)…

Donc 2012, année nouvelle, donc son nouveau. Euh… Nous en sommes au 5 janvier, on va peut-être attendre un peu pour prendre de nouvelles habitudes. Déjà, on se remémore de notre réveillon du 31 décembre, où l’on a festoyé sur les musiques les plus hype…

Mais non, pas ça ! Ça !

(Je vous promets que ce n’est pas une blague. On se retrouve avec 200 jeunes venus de toute l’Europe, et tout ce qu’on trouve à faire, c’est de danser la Danse des Canards… Enfin, c’est tout aussi chouette que le réveillon 2011 où je postais comme statut FB 21h : déjà les Gipsy Kings et 5h : Toujours les Gipsy Kings…)

Bon, ce n’est pas tout ça, mais voici comment je suis entrée en 2012…

Sash!, Ecuador

Alors oui, j’ai bientôt 29 ans, mais je ne sais pas pourquoi, j’ai l’impression d’en avoir encore 16. C’est peut-être l’effet année nouvelle ou la trend générale qui est au revival des années 1990, années que j’ai vécues entre mon passage de classe et mon baccalauréat. Vui, l’adolescence, tout à fait. En même temps, on a bouffé du revival 80’s toute la décennie qui nous précède, donc c’est tout à fait logique. Donc les années 2010 verront un retour de hype pour Sash!, mais aussi pour Robert Miles, Corona, Space Masters, DJ Bobo… J’espère aussi pour Silverchair, Rage against the Machine, Foo Fighters et consorts.

Coldplay, Paradise

Comme dirait Jésus dans le jardin des Oliviers, L’esprit est ardent, mais la chair est faible. Donc je suis bien obligée, après avoir écouté ça en boucle, d’acheter Mylo Xyloto. Et crotte !

Amy Winehouse, Our day will come

Parce que le Papa Noyel m’a mis, entre autres, Lioness : Hidden treasures dans mon petit soulier. Et qu’honnêtement, après le chagrin provoqué par son décès, un petit recueils de raretés, c’est peut-être racler les fonds de tiroirs, mais c’est mieux que rien du tout.

DJ Zebra, Pravday (Pravda vs. Green Day)

Parce que ça fait quelques années que je suis ce petit DJ d’origine rennaise et ancien bassiste de Billy Ze Kick et les Gamins en Folie. Parce que Holiday est une des rares chansons de Green Day qui me mettent en joie, et parce que les paroles mixées m’ont bien donné envie de découvrir Pravda.

Voilà mes petits wakers de la nouvelle année. En attendant de me replonger plus sérieusement dans l’actualité musicale, je vous souhaite à tous une bonne année 2012 dans votre lecteur MP3.


Publicités