Mots-clefs

, , , , , , ,

Il y a quelques années, j’ai fait le casting d’un télécrochet en attendant 4h sous la neige et pour me retrouver au final 30 secondes devant deux mecs qui ne m’ont même pas calculée. Et encore, j’ai eu de la chance : je n’ai pas terminé dans les divers bêtisiers qui égayent les comptes Youtube. Quoi que, si je m’étais présentée pompette comme dans ce cas-là, j’aurais très bien pu :

Finalement, j’ai bien fait de m’y présenter sobre.

Parce que dans The Voice, Nouvelle Star et aux Star Academy, il y a peut-être eu Nolwenn Leroy, Jenifer, Julien Doré, mais aussi tous les déchets de castings comme moi. Certains s’en sortent la tête haute en n’ayant aucune preuve visible de leur méfait. D’autres, de part leurs capacités vocales ou leurs attitudes artistiques que nous qualifierons d’animalières, sont ainsi immortalisés pour devenir la risée de tout un pays, voire du monde entier grâce aux petits malins qui encodent les émissions de télévision sur les sites de streaming. Petite compilation, donc, de ces prestationslegen… wait for it… DARY ! Mais comme dirait Arthur, on rigole, mais on ne se moque pas.

Le veau

Caractéristique : Il se distingue par un timbre de voix subtilement chargé, empesé, qui lui donne l’impression d’avoir une chape de plomb dans les cordes vocales. Ce brave jeune homme aurait pu améliorer son cas et se sauver de la catastrophe en travaillant la justesse des notes. Or le fait qu’en plus, il ne parvienne pas à aligner deux notes correctes, donne à sa prestation l’aspect du meuglement qui lui vaut cette appellation peu flatteuse. Rajoutez à cela une apparence de nerdqui se serait accouplé avec Emmanuel Chain et vous obtenez des membres du jury médusés et/ou morts de rire.

La chèvre

Caractéristique : Je veux parler de la demoiselle à qui on demande : « Qui vous a dit que vous chantiez bien ? – Mes amis. – Changez d’amis. » C’est donc ma voix quand je suis bourrée, cf. un petit peu plus haut. Alors oui, la voix tremblotante peut être très classe, Julien Clerc et Edith Piaf en sont la preuve. Mais là encore, il faut travailler la justesse et le placement des notes, voire davantage la puissance émise. Peu de personnes, en vérité, ont une technique vocale assez conséquente pour gérer une voix chantée qui ressemble à celle d’une dame du quatrième âge pendant la messe. Par conséquent, si vous ne prenez pas des cours de souffle, c’est perdu pour vous.

Le ver de terre

Caractéristique : Pour faire oublier une technique vocale à chier ou même l’absence du moindre filet de voix – la voix qui minaude –, certaines personnes en viennent à se déhancher de manière lascive pour se donner une contenance. Au mieux, c’est une fille plutôt sexy et elle réussit à passer en soumettant les jurés masculins au garde-à-vous, au pire – comme ici, c’est un jeune homme doté du charisme d’un navet qui y croit comme s’il était dans sa chambre à l’âge de 14 ans. Miskine.

Le goret

Caractéristique : Certains métalleux, conscients que les télécrochets représentaient surtout une vitrine de plus pour l’entertainment mondialisé, se présentent de façon suicidaire dans un casting pour prouver que non, il n’y avait pas que la musique qu’on écoutait à la radio qui avait droit de cité. Ici, c’est présenté de façon quelque peu extrémiste, avec paroles beauf à l’envi, mais je trouve que la démarche est noble, sans pour autant prouver que le grindcore puisse être audible d’un large public.

Le papillon de lumière (sous les projecteurs)

Caractéristique : Il y a la musique qui passe sur NRJ, Fun Radio et consorts, qu’on qualifierait peut-être pas du meilleur goût, mais qui se veut branchée. Et il y a la musique qui passe sur Chérie FM et Nostalgie, qu’on qualifierait davantage de datée ou de ringarde. Cindy Sander, pour ne citer qu’elle, a tout le potentiel de la chanteuse qui passe sur le deuxième avatar de radio et qui souhaiterait accéder au premier. En gros, la dame ou le monsieur qui se looke cagole et qui chante comme dans les disques de son enfance, qui est persuadé que son destin, c’est d’être une star, de n’importe quelle façon, et surtout de se retrouver devant les caméras. Vui voilà, Hélène Ségara qui n’a pas réussi.

Comme on peut le voir dans ces illustrations, réussir dans le milieu de la chanson est une jungle, et tous les candidats de télécrochets n’ont pas des allures de prédateur. Les plus faibles finissent d’ailleurs par se faire bouffer. 

Publicités