Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

PlaylistVoici donc une nouvelle rubrique propre à SKOUM : Le Bonnois.

Le quoi ? Le Bonnois, comme le goodie en anglais : un néologisme de ma création pour vous faire partager mon son. Je vois pulluler les playlists hebdomadaires chez mes blogs amis, et par conséquent, ça me donne envie de faire de même. C’est comme ça, c’est la trentaine, faut pas demander ce qui me passe par la tête.

Je commence donc mon Bonnois la semaine du 1er avril, soit la première semaine de l’année si on n’avait pas décrété en 1564 que l’année commencerait au mois de janvier. Bref, au bon moment pour prendre de nouvelles résolutions.

Cette semaine, j’écoute donc :

Woodkid, Run boy Run : Parce que cette chanson me rend hystérique depuis deux jours et que, vraiment, je ne m’en remets pas.

Suarez, Qu’est-ce que j’aime ça : C’est ce que crie mon petit corps délivré des ingratitudes du Carême chaque fois que je bois un verre d’alcool ou que je croque dans un chocolat depuis une semaine. Et puis ce petit côté tendancieux et vicelard, mmmm, un régal.

The Beatles, Got to get you into my life : Parce qu’une bonne playlist contient toujours un titre des Beatles et que cette chanson fait partie de mes préférées.

Simon & Garfunkel, Wednesday morning 3 A.M. : le jour et l’heure de ma naissance. Emouvant.

Cuizinier, Quand tu m’aimes : Pour me changer de la version d’Herbert Léonard, élue chanson du pétage de câble.

Green Day, American Idiot : Private joke avec les animateurs du Morning Rock. Oui, la basse envoie sur ce morceau, c’est flagrant.

Depeche Mode, Never let me down again : Parce qu’une bonne playlist contient toujours un titre de Depeche Mode…

Queen, Somebody to love : Secrètement, c’est tout ce que je me souhaite pour ma trentième année sur terre.

Seu Jorge, Mina do Condominio : Parce que ça faisait longtemps, en fait, et parce que ça fait toujours zizir.

Licence IV, Allez viens boire un p’tit coup… : Ce n’est pas que je sois radine ou quoi que ce soit, mais je trouve qu’en ce moment, je suis bien prompte à payer ma bouteille. Je ne sais pas pourquoi…

Et à la semaine prochaine pour un nouveau Bonnois !

Publicités