Étiquettes

,

photo-les-victoires-de-la-musique-2014-les-nominations-52d55ae441499Cette année, pour cause de timing pas super avantageux (putain, France 2, qu’est-ce que ces manières de mettre ma cérémonie annuelle le jour de la première St-Valentin que je fêterai en couple !), je ne ferai pas mon sempiternel live report des Victoires de la Musique. Mais cela ne m’empêche pas de faire mon pronostic annuel. J’ai même organisé un concours sur FB pour offrir un repas japonais et le CD de son choix à un pote (sachant que j’ai gagné un concert de l’Orchestre National de France et un haggis par le même biais pour les Victoires de la musique classique ^^).

Cette année, que retiendra-t-on ? Que Stromae est partout, et que, pour certaines catégories, il est nommé plusieurs fois. Ce qui, au regard du rendement qualitatif musique d’origine française/francophone, est foutrement inquiétant pour l’année 2013. Ce n’est pas que je n’aime pas Stromae, bien au contraire, je lui trouve la classe de Jacques Brel. Mais il me semble quand même qu’il n’y a pas eu que Papaoutai comme tube populaire (mis à part Get lucky, bien sûr). Mais rassurez-vous, – M – est quand même nommé dans une catégorie (Spectacle musical/Tournée/Concert), sauf que ce sera très coton pour lui d’avoir un prix face à C2C, les grands gagnants de l’an dernier.

Voici donc mes pronostics et ceux de mes copains…

Artiste interprète masculin

–          Etienne Daho
–          Christophe Maé
–          Stromae

Moi et mes copains pronostiquons massivement Stromae, parce que malgré le fait qu’il commence à faire chier beaucoup de monde avec son omniprésence, il reste quand même le mec qui s’en sort le mieux qualitativement en 2013. Daho revient, mais avec un son qui date des années 1990. C’est gentil, mais tu as juste 20 ans de retard, tu fais pitié. Quant à Christophe Maé, à lui seul, il mérite qu’on fasse une révolution culturelle en France pour laver cet à peu près 25% de la population française qui se traîne ces tels goûts de merde. Oui, j’insulte les fans de Christophe Maé, mais je suis désolée, pour moi, ce n’est pas un artiste à part entière.

Les oubliés : Johnny Hallyday : même si sortir un album à 70 ans et dans son état n’est pas la meilleure des choses qui soit. Emmanuel Moire : quitte à prendre un échappé des comédies musicales qui fait de la soupe… – M – : bah alors ? Tété : parce que je sais que je vais faire plaisir à deux-trois copines comme ça. Julien Doré : Idem.

Artiste interprète féminine

–          Lilly Wood and the Prick (sic !)
–          Vanessa Paradis
–          Zaz

Alors là, ça se bastonne un peu. Une courte majorité (dont moi-même) pronostique Vanessa Paradis tandis que l’autre partie votre pour Lilly Wood… Je ne vote pas pour ce deuxième avatar parce que, selon moi, étant donné que Lilly Wood… est un duo, il n’a pas sa place dans cette catégorie, même si j’avoue que c’est bien meilleur qualitativement que le dernier album de la Paradis. Quant à Zaz, même remarque que pour Christophe Maé : ce n’est pas parce que ça se vend que c’est qualitativement remarquable.

Les oubliées : Rose : à moins que les Victoires lui fassent payer la grande confidentialité de Et puis juin. Zazie : il paraît que son dernier album n’est pas mal, mais je n’ai pas eu la curiosité de l’écouter. Shy’m : ils ont bien osé Tal en 2013. Lara Fabian : PARCE QUE C’EST COMPLIQUÉ DE HURLER UN VERDICT QUAND EN PLUS IL Y A UN TEL BOUCAN AUTOUR DE SOI (et mille excuses de ne pas avoir épargné vos tympans comme elle l’aurait dû, elle, pour éviter de vriller les siens). Joyce Jonathan : on nomme bien la maîtresse du président aux Césars, pourquoi pas sa belle-fille aux Victoires ?

Album révélation

–          Cats on Trees – Cats on Trees
–          HollySiz – My name is
–          La Femme – Psycho Tropical Berlin

Parmi mes copains, c’est la catégorie où ça se bastonne le plus. J’ai une légère préférence personnelle pour La Femme, mais personne n’est d’accord avec moi. Mes potes se divisent sur le sujet entre auditeurs de Oüi FM qui privilégient HollySiz et les autres qui privilégient donc Cats on Trees. Quitte à laisser tomber mon avis personnel, je pronostiquerais davantage le deuxième groupe. En effet, Cécile Cassel (qui se cache derrière HollySiz) me gonfle trop, d’une part, par sa nécessité d’exister en tant que fille et sœur de, et d’autre part, parce quitte à faire de la musique populaire et avoir un espoir de durer, autant ne pas faire du sous-Gossip.

Les oubliés : Fauve – Blizzard. Oui, c’est un EP de 8 titres, mais ça a longtemps été en tête des ventes FNAC. Florent MotheRock in Chair : Si vous ne vous en souvenez pas, il a fait partie de Mozart, l’Opéra Rock. Sophie-Tith – Premières rencontres : Alors oui, ce n’est pas un album de chansons originales, mais j’y crois tellement, à cette gamine.

Artiste ou révélation scène

–          1995
–          Christine & The Queens
–          Albin de la Simone
–          Woodkid

Là encore, il n’y a pas de consensus. Woodkid emporte une légère majorité face à Christine & The Queens. Une copine, connaissant mon goût pour le groupe, m’a demandé pourquoi je ne pronostiquais pas 1995. D’une part, parce que les Victoires, sur ce coup, ont un an de retard, et d’autre part, parce que les membres du groupe sont trop occupés actuellement à porter des projets plus personnels. Par conséquent, je maintiens Woodkid qui m’a quand même foutu une sale claque au début de l’année 2013.

Les oubliés : Fauve : syndrome 1995, à savoir que le groupe sera pris en compte par les Victoires quand le collectif se sera disloqué, pour la cérémonie 2015. Luc Arbogast et Olympe : Ah non ! The Voice, c’est caca !

Album de chansons

–          Etienne Daho – Chansons de l’innocence retrouvée
–          Julien Doré – Love (avec le o barré)
–          Stromae – Racine carrée

Même si la majorité pronostique Stromae – tiens, il n’a pas changé de style musical sur le 2e album, alors que Cheese, pour les Victoires 2011, a obtenu la Victoire pour l’album musiques électroniques –, je pense que les deux fans énamourées au fond de la salle peuvent jouer juste en pronostiquant Julien Doré qui s’en sort très bien. Quant à Etienne Daho, t’as rien trouvé de mieux qu’une femme à poil pour essayer de faire vendre ton album ?

Les oubliés : Alice Dona – Mes petites madeleines : trop old school ? Pas assez mainstream ? Axelle Red – Rouge ardent : Complètement à la ramasse ? Nicoletta – Ici et ailleurs : même remarque qu’Alice Dona. Elodie Frégé – Amuse-bouches : Trop sexuelle ?

Album rock

–          Phoenix – Bankrupt
–          Indochine – Black City Parade
–          Detroit – Horizons

Peu d’inspiration pour le coup, on préfère pronostiquer la sûreté, à savoir Phoenix. En effet, ça commence à se savoir qu’Indochine est aux fraises, et ça, ça me fait vraiment mal au cœur. Quant à Detroit, t’as beau chanter en anglais désormais, on t’a reconnu, Bébert, et vu comment t’es un peu blacklisté dans le métier, ça m’étonnerait grandement qu’on te file le prix sans créer un esclandre.

Les oubliés : Eiffel – Foule monstre : pour moi, c’est l’album rock de 2013. Axel Bauer – Peaux de serpents : trop confidentiel. Déportivo – Domino : Parce que ça, ma gueule, c’est du rock ! En témoigne les coudes et les genoux imprimés dans mon dos lors de leur concert place de la République en juillet 2013.

Album de musiques urbaines

–          Grand Corps Malade – Funambule
–          1995 – Paris sud minute
–          Maître Gims – Subliminal

Je ne m’engage qu’à titre personnel sur ce coup. Si je pronostique le coup de cœur, ce serait évidemment 1995. Mais si je pronostique la raison, j’oserais quand même m’avancer sur Maître Gims qui est plus populaire auprès du public cible. Quant à Grand Corps Malade, le slam est trop passé de mode pour qu’il ait une quelconque chance face à l’ex-Sexion d’Assaut.

Les oubliés : La Fouine – Drôle de parcours : Popstars lui a fait beaucoup de mal, à force de passer pour un con. Tal – À l’infini : Après l’avoir bien ridiculisée en 2013, les Victoires ont compris qu’elle ne tiendrait pas la route. IAM – Arts martiens : La vieillesse est un naufrage. Psy 4 de la Rime – 4e dimension : Alors on nomme Grand Corps Malade pour faire consensuel et on oublie les vrais rappeurs ? Casseurs Flowteurs – Orelsan et Gringe sont les Casseurs Flowters : Ne le prends pas mal, Aurélien, mais ton coloc’ a beau être plus beau que toi, non seulement il est lourd, mais tu fais réellement de la merde en sa présence. C’est bien beau de conserver ses potes quand on a du succès, mais clairement, vire-le. T’es bien meilleur tout seul.

Album de musiques du monde

–          Winston McAnuff et Fixi – A new day
–          Ibrahim Maalouf – Illusions
–          Mayra Andrade – Lovely difficult

Le pronostic est sans appel : tous derrière Ibrahim Maalouf. Le talentueux trompettiste, sosie parfait de Mouloud Achour, a suffisamment séduit avec Diagnostic pour traîner derrière lui une réputation d’albums sensuels, colorés et métissés. J’avoue que je ne connais pas trop Mayra Andrade, mais je la vois en bonne outsider dans la mesure où elle a quand même un certain lobby derrière elle.

Les oubliés : Tropical Family : quel intérêt de faire reprendre de la musique française et caribéenne par la nouvelle génération pour faire musique du soleil ? Keen’V – Ange ou démon : C’est une injustice des Victoires de ne pas voir sur son propre territoire un grand représentant du dancehall.

Album de musiques électroniques

–          Gesaffelstein – Aleph
–          Kavinsky – Outrun
–          Elephanz – Time for a change

Je parle en mon nom personnel : je n’ai pas assez suivi la musique électronique en 2013. Je pronostiquerais donc Kavinsky qui, à mon sens, a quand même derrière lui la réputation faite par la bande originale de Drive.

L’oublié : Daft Punk – Random Access Memories. Ce n’est pas parce que le duo versaillais a pété des scores aux Grammy Awards qu’il faut les snober de la sorte !

Chanson originale de l’année

–        Johnny Hallyday – 20 ans
–        Stromae – Formidable
–        Maître Gims – J’me tire
–        Stromae – Papaoutai

Encore un gros consensus derrière Formidable, bien moins agaçante que Papaoutai. En effet, Formidable fait ressortir le talent ultime de Stromae (le texte, l’interprétation) sans accentuer sur ce qu’on lui reproche le plus souvent (le côté électro-boum). Mais si les votes des Victoires étaient effectués comme à la Nouvelle Star, je pense qu’on pourrait oser pronostiquer J’me tire. Quand à 20 ans, le Taulier a-t-il tellement de fric pour essayer de placer au moins une nomination ?

L’oublié : Sébastien Patoche – Et quand il pète, il troue son slip : Je pense que, vu le goût de certaines personnes, si on leur avait donné à voter pour cette chanson-là, elles l’auraient fait. Et ç’aurait été vraiment un sale quart d’heure pour la chanson française, à l’image de la Victoire pour Je veux de Zaz.

Video-clip

–          Stromae – Formidable
–          Woodkid – I love you
–          Stromae – Papaoutai

Je parle en mon nom, et je pronostique Papaoutai. Parce qu’il est visuellement très fort. Je ne dis pas qu’I love you ne l’est pas – surtout de la part d’un graphiste –, mais toutes ces couleurs, ces imprimés wax à la limite du mauvais goût pour un Occidental a largement contribué au succès de la chanson.

L’oublié : Woodkid – Run Boy Run. Bah oui, si vous vouliez absolument nommer Woodkid, vous vous êtes plantés de clip. Comment ne pas fondre devant ce petit enfant qui court de manière chevaleresque face à un château, à la manière d’Excalibur ?

Spectacle musical/tournée/concert

–          C2C, Tetra Tour
–          – M –, Il(s)
–          Christophe Maé, Je veux du bonheur

Toujours en mon nom, malgré tout, je pronostique – M – face à C2C. Premièrement, parce qu’il faut bien un prix pour Matthieu Chédid, il n’en a pas eu l’an dernier. Deuxièmement, parce que C2C a saoulé tellement de monde l’an dernier qu’on ne les entend plus que dans les pubs. Quant à Christophe Maé, taper faussement trois accords sur sa guitare avec une voix éraillée n’est toujours pas gage de talent en ce qui me concerne.

L’oublié : Robin des Bois : Keuhaw ? Comment un spectacle qui a obtenu 25 NRJ Music Awards n’est même pas nommé ? Franchement, les Victoires, vous n’avez d’une part aucun goût, et d’autre part pas le sens des réalités *krrr krrr*

DVD Musical

–          Shaka Ponk, Geeks on stage
–          Laurent Voulzy, Lys & Love Tour
–          Eddy Mitchell, Ma dernière séance

A votre avis, que vais-je pronostiquer ? J’avoue que j’hésite réellement entre les deux, mais quand même, s’il faut voir partir Eddy Mitchell de la scène, autant lui rendre un putain de bel hommage en lui filant ce prix. Laurent, je t’aime beaucoup, mais ta tournée des cathédrales en costume médiéval, bon. Et puis Shaka Ponk, non, quoi.

L’oublié : J’oubliais, le spectacle de – M – n’est pas encore sorti en DVD.

Pour ceux que ça intéresse, faites-donc moi le live report de la cérémonie si vous voulez fêtez votre St-Valentin de célibataire autrement qu’en vous jetant sur la crème glacée et l’alcool, si vous arrivez à survivre aux 7h de direct.

Publicités