Mots-clefs

, , , ,

photo-les-victoires-de-la-musique-2014-les-nominations-52d55ae441499Vous entendez cette phrase rythmique à 7 temps qui m’obsède depuis deux semaines ? Ta tala ta taaaa tata taaaaa

C’est parti pour mon marronnier actuel du mois de février, à savoir le Live Report des Victoires de la Musique. Pour cette 29e édition, je suis non seulement aidée de Twitter, mais en plus, Le Chevalier, pour raison de St-Valentin, vient me prêter main forte. Cette année, l’émission est présentée par Virginie Guilhaume (comme l’an dernier) et Bruno Guillon (qui tente de faire son trou sur France TV, sans succès) en backstage.

Direct, après le générique, la soirée commence par LA star annoncée de la soirée : Stromae, qui interprète Ta fête. Un petit bijou avec tous les instruments électroniques qui puissent exister sur terre. Au moins, l’ambiance est assurée au Zénith de Paris, où se déroule la cérémonie.

Christophe Maé se produit. La réaction du Chevalier : Il a appris un nouvel accord ? Apparemment, non, mais il a plagié d’une part We will rock you, et il a découvert le capodastre, ce qui lui permet de découvrir d’autres accords comme le Fa Mineur (mais je vous rassure, c’est toujours la même ligne d’accords). Le Chevalier : On a notre nouvelle Britney Spears. En effet, Monsieur se fend d’une chorégraphie de claquettes du plus bel effet. Donc le titre de la chanson est Ma douleur, ma peine. Réaction du Chevalier : Effectivement, on a eu de la douleur et de la peine à t’écouter. Virginie Guilhaume interviewe Maé : ils ont l’intention d’interviewer tous les artistes comme ça ? Parce que ce n’est pas tout ça, mais on a l’intention de faire autre chose avec le Chevalier…

Vidéoclip

–          Stromae, Formidable
–          Woodkid, I love you
–          Stromae, Papaoutai

Le gagnant : FormidableJ’avoue être surprise, j’avais pronostiqué Papaoutai, plus coloré et visuel. C’est donc le point de départ de cette soirée où on ne peut pas échapper au sosie de Brel après 25 ans aux Marquises. Mais j’avoue que Formidable a été récompensé pour son aspect frappant. A l’époque, sur les réseaux sociaux en mai 2013, le fait de voir Stromae bourré a alerté les esprits. La preuve, avec peu de moyens, il vient d’être récompensé par les professionnels.

C’est maintenant le tour d’HollySiz de se produire avec Come Back to Me. Que dire ? Aucune voix, aucune gestion de la respiration… Bref, presta à chier selon moi. Selon le Chevalier, elle 55 ans et elle se prend pour Debbie Harry. Ah mais tu peux la faire ta choré, cocotte, ça ne fait qu’empirer ton cas, surtout que même là, on dirait une meuf bourrée qui essaie d’exister. Je vous prie de m’excuser pour tant de haine, mais cette presta est la preuve flagrante de ce que je dis depuis le début, à savoir qu’on n’entendra plus parler d’elle dans 6 mois. Mon Dieu, même quand Virginie Guilhaume l’interviewe, elle est énervante. Ouais, je suis comme ça, je suis danseuse au départ. Après ta presta de danse, permets-moi d’en douter.

Vanessa Paradis avec Biolay au piano chante La chanson des vieux cons. Alors, déjà, peut-on parler en préambule de sa coupe de cheveux que je trouve très problématique ? Ca c’est dit. Ensuite, cette presta est jolie, mais ça ne ressemble tellement pas à Vanessa Paradis. Ca doit ressembler à ce qui se passe dans sa tête, mais d’un coup, là comme ça, elle vient de nous plomber l’ambiance. Autrement dit, cocotte, tu nous fais une crise de la quarantaine carabinée, il aurait été préférable de digérer ta rupture avant de nous sortir cet album. Même si, j’avoue, ce n’est pas déplaisant, au final. C’est juste triste. Limite, ça me fait mal au cœur de la voir dans cet état-là.Quand même, on sent la patte Biolay dans cet album. Le Chevalier me souffle : C’est le nouveau Gainsbourg. – Evidemment, chéri, puisqu’il en a le talent. Putain, quand on compte, elle a 27 ans de carrière…

Après ce grand moment de trisititude, voici Julien Doré qui interprète avec Salvatore Adamo Laisse mes mains sur tes hanches. Alors autant Julien fait bien le dandy, autant Adamo, 50 ans de carrière, on le sent passer. Mais rien que pour sa contribution à la musique française des années 1960, il reçoit une Victoire d’honneur. Et mon brave Toto de faire des remerciements à l’ancienne, à savoir à rallonge. C’est pas tout ça, mais l’émission est censée terminer à 0h15… Adamo reprend ensuite MA chanson préférée de son répertoire, C’est ma vie. Et même là, il chante faux et me fait un peu pitié. Je trouve ça dommage, parce que je sais que personne d’autre que lui ne pourra la chanter. Donc ça me fait un petit quelque chose dans mon cœur de l’entendre chanter.

Spectacle Musical/Tournée/Concert

– C2C, Tetra Tour
– – M –, Il(s)
– Christophe Maé, Je Veux du Bonheur

Le gagnant : – M – . Prévisible selon le Chevalier. Moi, j’avais quand même vu un grand challenge de C2C après le triomphe de 2013. Le problème, selon beaucoup, est que C2C a un peu tapé sur le système de tout le monde. Même si Matthieu C. n’est pas présent, on apprécie leur message de remerciement.

Voici Indochine qui interprète College Boy. Tiens, Nicola a troqué sa soutane contre la panoplie de Pete Doherty. Le Chevalier me fait remarquer qu’il chante faux en live. Alors, oui, il a deux-trois notes qui ne passent pas, mais ça gère encore à 55 ans et après 32 ans de carrière. Autre remarque du Chevalier : sur le couplet, on reconnait la métrique du Chant des partisans. Je ne déconne pas, il me l’a prouvé. Nous sommes un vieux groupe, mais nous faisons toujours de la musique de jeunes. Ouais, mais si c’est pour faire de la musique de sales emos, il est quelquefois où tu pourrais t’abstenir.

Album rock

– Phoenix – Bankrupt
– Indochine – Black City Parade
– Détroit – Horizons

Le gagnant : Bankrupt. La proposition qui a fait consensus dans mon groupe de potes, puisque le Chevalier s’est retrouvé Rémi à pronostiquer Black City Parade. Quoi qui en soit, Phoenix ne sait pas s’exprimer, ou alors, je présume qu’ils ont pas mal profité de l’avant-soirée, étant donné leur débit incohérent.

Etienne Daho interprète La peau dure. Et je tiens à présenter mes excuses à Baby Haussmann pour avoir été condescendante. En fait, je dirais même qu’il tient le coup en termes de répertoire, même si la voix est plus hésitante avec les années. Je retourne ma veste devant cette honorable prestation de chanson française.

Artiste Interprète Masculin

– Etienne Daho
– Christophe Maé
– Stromae

Le gagnant : Stromae. Normal, même si le Chevalier est devenu acquis à la cause de Daho. En fait, toute la famille de Paulo est derrière ses créations, en fait… Mais ne parle pas autant, ce n’est que ta deuxième victoire de la soirée. Réaction Twitter de mon pote Fred : #Stromae fait tout : chanson, production, promotion, représentant rayon tapisserie chez #LeroyMerlin.

Voici le tour de Zaz avec Gamine. Intro au kazoo, salopette en lamé… Bref, Zaz fidèle à elle-même : on la prend pour moderne et underground alors qu’elle nous prouve actuellement qu’elle ne vaut pas les pires sons des yéyés. Et puis qu’est-ce que c’est que ces danseuses hors de propos et cette envolée hystérique à la fin ? Donc mademoiselle a fait l’ascension du Mont-Blanc… So What ? Tu vas croire, morue, qu’on va taper dans les mains encore plus fort ? Réaction Twitter de Diane St-Réquier : « J’aime pas le champagne » moi j’aime pas tes gencives connasse. Attention, Virginie Guilhaume prend la parole :

*Ceci est la minute « Les intermittents gueulent »*

Julien Doré revient avec Paris-Seychelles. Le Chevalier croit entendre Get Lucky. Moi j’apprecie la presta qui apporte une caution cool à la soirée qui a tendance à ronfler un peu. Oh mon Dieu, voilà des mini-Julien qui débarquent sur scène avec un décalco sur le bras gauche. Même s’ils chantent faux, c’est trop mignon ❤ En fait, il se croit à la fin du concert, il présente tous ses zikos. Malgré tout, un malaise persiste, comme me l’explique Fred : ce qui me gêne le plus c’est qu’il fait l’amour à la caméra, au micro etc… & qu’il fait monter des enfants sur scène après.

Bruno Guillon est en coulisses avec Ibrahim Maalouf. Il nous fait un cours sur la trompette ¼ de ton, une invention de son père pour jouer de la musique arabe, mais pas que. Un moment de fraîcheur dans la soirée.

Album de Chansons

– Etienne Daho – Chansons de l’Innocence Retrouvée
– Julien Doré – Løve
– Stromae – Racine Carrée

Le gagnant : Je vous le donne en mille… Racine Carrée ! Je pense qu’il va finir par ne plus avoir de noms à citer, tellement c’est sa soirée…

C’est au tour de Cats on Trees d’interpréter Sirens Calls. Le Chevalier pense que tout le monde va bitcher sur la ferraille sur les dents de la chanteuse. Perso, je trouve la prestation tranquille, posey, comme disent les jeunes. Ca me fait autant chier qu’à la radio, je trouve ça mollasson. A moins que je n’aime pas la folk en fait. Dites donc, ils sont formés depuis 2008, et – joie ! – ils s’expriment pas trop mal, surtout Yoann. D’ailleurs, c’est lui qui parle le plus.

Voici Albin de la Simone avec Mes épaules. Jolie voix, jolie chanson légère. Mais. Des mecs comme lui, on pourrait en citer des nouveaux tous les ans dans la chanson française. Donc j’aime, oui, c’est une belle découverte, mais au début, j’ai cru que c’était Aldebert qui chantait. C’est gênant. En tout cas, le Chevalier décroche.

Stromae se produit encore avec le combo Formidable/Papaoutai. Et c’est là qu’on s’aperçoit de la force de cette première chanson, à savoir qu’elle demande un gros effort d’investissement et d’interprétation. Et cette prestation est juste… au-delà du réel. Elle surpasse celle des Victoires 2011, qui est pour moi LA meilleure prestation des Victoires ever. Autres expressions pour Papaoutai : là, on sent clairement le malaise primal qui a provoqué l’écriture de cette chanson, ne serait-ce que dans la manière dont sa voix se brise à la chanter. Je vous écris ces derniers en fondant en larmes, tellement Stromae a déballé toutes ses tripes sur cette presta.

Grand Corps Malade s’accompagne d’Asa et d’Ibrahim Maalouf sur Te manquer. Et je confirme ce que j’ai pronostiqué : le slam est suffisamment passé de mode pour éviter que GCM soit le lauréat du prix pour les musiques urbaines. Mais l’association des Victoires est assez arriérée sur le sujet pour l’élire. Donc à voir, mais désolée, cela ne me convainc plus.

DVD Musical

– Shaka Ponk, Geeks on Stage
– Laurent Voulzy, Lys & Love Tour
– Eddy Mitchell, Ma Dernière Séance

Le gagnant : Shaka Ponk. Et mon immeuble résonne d’un Putain ! tonitruant.  Et le chanteur n’a toujours pas pris de douche depuis l’an dernier. Mais surtout, JE NE SUIS PAS D’ACCORD, BORDAYL DE CUL ! Je trouve que c’est bien vite enterrer Mr Eddy, alors qu’excusez-moi, je trouve que le dernier single de Shaka Ponk est en-deçà de ce qu’ils avaient prouvé dans leur premier album. Et putain, j’ai des envies de meurtre envers cette chanteuse, je m’excuse encore une fois, mais c’est viscéral…

Album de Musiques Électroniques

– Gesaffelstein – Aleph
– Kavinsky – Outrun
– Elephanz – Time for a change

Le gagnant : Outteroune. Donc Outrun prononcé par Virginie Guilhaume. On va dire que c’est la fatigue, il est 23h10. Comme je l’avais pronostiqué.

Tiens, voilà La Femme avec Sur la planche. Orchestration cinglée, avec cette montée aux cordes, et cette mise en scène assez cool et cette chorégraphie, juste avant que les membres du groupe prenne les rênes. Surprise : ça donne plutôt pas mal en live alors que le son a tendance à être boosté en studio. En tout cas, cette mise en scène années 1930 me plaît beaucoup, mais la voix de la chanteuse (Clémence ?) est trop poussive. Dommage.

Chanson Originale de l’Année

– Johnny Hallyday – 20 ans
– Stromae – Formidable
– Maître Gims – J’me Tire
– Stromae – Papaoutai

Le gagnant : 20 ansKEUWAH ? PARDON ? C’EST QUOI, CA ? Y’a-t-il tellement de vieux à voter pour les Victoires 2014 ? Au moins, ça fait une Victoire en moins pour Stromae, mais limite, j’aurais été moins surprise de voir Maître Gims récompensé que Johnny Halliday. Le grand WTF de la soirée, même si c’est une chanson signée Miossec.

Album de Musiques du Monde

– Winston McAnuff et Fixi – A New Day
– Ibrahim Maalouf – Illusions
– Mayra Andrade – Lovely Difficult

Le gagnant : Ibrahim Maalouf, en toute logique. Même si le Chevalier ne l’accepte pas, le franco-libanais (donc) signe un très bel album qui mélange son jazz habituel aux sonorités les plus exotiques qui soient. Et là, il nous sort True Sorry, une vraie fusion entre free jazz et soul américaine des années 1980. Je plane à 10.000, tellement cette presta est tellement en dehors de ce qui se fait aux Victoires habituellement. Il est presque 23h30, et on a l’impression qu’on est hors du temps, que cette nuit durera toujours. Bref, je le dis solennellement, le Chevalier me fait un enfant quand il veut sur du Ibrahim Maalouf. Sa réaction à ces mots : J’achète le CD demain.

Prequel de la presta de 1995 avec les Kaïras, bien sympa. Ils redynamisent le Zénith avec Flingue dessus et Bla bla bla – ce qui me fait rappeler que je n’ai pas acheté Paris Sud Minute. La réaction du Chevalier : Je ne connaissais pas. Ca sonne vraiment rap de la fin des années 1990 (en l’occurrence, c’est leur principale influence) et je trouve ça vieillot. C’est vrai que sur Bla bla bla, j’ai des réminiscences de Ménélik et d’Alliance Ethnik, et ça me met sérieusement mal à l’aise.

Album Révélation

– Cats on Trees – Cats on Trees
– HollySiz – My Name Is
– La Femme – Psycho Tropical Berlin

Le gagnant : Psycho Tropical Berlin. DANS VOS FACES ! Je suis tellement contente, ça contre-balance les WTF de la soirée de Shaka Ponk et Johnny Halliday. Le Chevalier et moi étions seuls à maintenir la dragée contre Cats on trees, d’où ma réaction.

Album de Musiques Urbaines

– Grand Corps Malade – Funambule
– 1995 – Paris Sud Minute
– Maître Gims – Subliminal

Le gagnant : Paris Sud Minute. Logique. Maître Gims, selon le Chevalier, paie les propos homophobes de l’époque Sexion d’Assaut, et je remarque que j’ai sous-estimé l’association des Victoires qui ne comprend rien, habituellement, aux musiques urbaines.

Christine & The Queens vient nous interpréter Nuit 17 à 52. Je vous avoue, j’ai personnellement un souci avec cette chanson : elle me plonge dans un spleen innommable, ce qui me gêne pour trouver des qualificatifs positifs. Et maintenant que je la vois de mes propres yeux, je suis terriblement agacée par ces poses et ces manières ridicules, entre le photoshoot improbable et cette chorégraphie mickael-jacksonesque hors de propos sur une chanson down tempo. Désolée, mes copines, mais voilà : il faut choisir entre le chant et le brouillon artistique.

Artiste ou Révélation Scène

– 1995
– Christine & The Queens
– Albin de la Simone
– Woodkid

Le gagnant : Woodkid. Réaction silencieuse du Chevalier et de moi-même, vu qu’il est minuit, mais non moins enthousiaste. Ce prix est amplement mérité, étant donné le choc qu’a représenté son explosion sur les radios début 2013.

Prestation de Lilly Wood and the Prick avec Back to California. Déjà, débarquer avec des couronnes de plumes, c’est ce qui permet de dynamiser le programme quand il est plus de minuit, c’est très bien pensé. De plus, la prestation est très sympa, avec le feat. à la bien de Disiz et les percus afro. Ca fait partie des belles prestations de la soirée, et je regretterais presque de pronostiquer Vanessa Paradis parce que Lilly Wood… EST UN GROUPE.

Artiste Interprète Féminine

– Lilly Wood and the Prick
– Vanessa Paradis
– Zaz

La gagnante : en toute logique, Vanessa Paradis. Parce que virage de la quarantaine, parce que fin définitive du répertoire de Lolita, parce que si Benjamin Biolay n’était pas nommé en son nom propre, il fallait de toute façon qu’il ait sa marque dans ces Victoires. Cela n’empêche pas que ce prix est très bien attribué.

Que dire de cette soirée ? On a laissé la place à de jolies prestations, même si certaines m’ont moins marquées. Comme prévu, Stromae a fait – quasi – carton plein. Je n’avoue dans mes pronostics que deux gros accidents industriels, dont la Victoire de la chanson originale de l’année qui me fait penser que le service public est vraiment trusté par les vieux. Mais, remarquez, j’ai quand même effectué 8 bons pronostics sur 12. Par bonheur, l’association des Victoires a aussi compris que popularité n’est pas forcément gage de qualité artistique, en témoignent l’absence du palmarès de Christophe Maé et de Zaz, bien fait.

J’avoue que je me suis moins ennuyée sur cette édition des Victoires, et cela n’est pas dû qu’à la seule présence du Chevalier. J’ai trouvé la cérémonie très rythmée et enfin tournée à 70 % sur les prestations d’artistes, ce qui est fort appréciable. Rendez-vous l’an prochain. D’ici là, pardon si je vous brusque, mais je vous ai livré mes réactions à chaud. A bon entendeur.

Publicités