Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
– Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
– On va sous les tilleuls verts de la promenade.

Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits – la ville n’est pas loin –
A des parfums de vigne et des parfums de bière…

– Voilà qu’on aperçoit un tout petit chiffon
D’azur sombre, encadré d’une petite branche,
Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche…

Nuit de juin ! Dix-sept ans ! – On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête…
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête…

Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
– Lorsque, dans la clarté d’un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l’ombre du faux col effrayant de son père…

Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d’un mouvement vif…
– Sur vos lèvres alors meurent les cavatines…

Vous êtes amoureux. Loué jusqu’au mois d’août.
Vous êtes amoureux. – Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s’en vont, vous êtes mauvais goût.
– Puis l’adorée, un soir, a daigné vous écrire !…

– Ce soir-là…, – vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade…
– On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade.

Arthur Rimbaud, Roman

*

Merci à tous les contributeurs qui ont encore plongé dans ce projet un peu foufou. En effet, pour fêter mon 34e anniversaire, soit mes 2*17 ans, j’avais posé sur les réseaux sociaux la question suivante : Quelle est la chanson sortie l’année de tes 17 ans, que tu écoutais à 17 ans et qui te rappelle tes 17 ans ? Si pour le #33ChansonsThon, j’avais eu des difficultés à recueillir 33 chansons, cette année, grâce à l’appui de l’équipe du Radio Réveil de Oüi FM, je me suis retrouvée avec bien plus que 34 contributions. Je les remercie tout spécialement, d’autant que l’une des contributions vient de l’un des animateurs, devinez laquelle.

Puisque j’ai posé la question, autant y répondre moi-même. A 17 ans, j’ai passé le bac, j’ai eu le meilleur été de ma vie, et bon Dieu, j’ai écouté des trucs pas terribles. Genre ça :

(Nan mais t’es trop duuuure, elle est super cette chanson ! Pas quand tu l’écoutes 5 fois par jour et que ça te poursuit jusque dans tes rêves les plus maudits…)

ou bien ça :

(Tout l’intérêt de se rappeler de ce qu’on écoutait à 17 ans, c’est que généralement, t’as envie de répondre des trucs classe, mais en fait, tu te rappelles que tu écoutais des trucs bas du front)

Mais heureusement, il y avait aussi ça :

et ça :

Parmi vos contributions, je dégage quelques tendances :

– J’ai touché une corde sensibles chez les natifs des années 1960. Les quinquagénaires sont trop choupis quand ils se rappellent de leur adolescence.

– Les natifs des années 1970 m’ont particulièrement touchée, dans la mesure où je peux tracer avec leurs contributions toute la bande-son de mon enfance et de mon début d’adolescence.

– Les natifs de 1981 avaient peur, voire honte de répondre. Je ne vois vraiment pas pourquoi.

– J’ai BEAUCOUP de contributions de natifs de 1984 (et encore, je n’ai pas intégré le Mari). Cela est dû au fait que j’ai BEAUCOUP de personnes nées en 1984 dans mon entourage (cousines, meilleures amies, etc.)

– Les personnes nées fin des années 1980 et début des années 1990 m’ont donné des contributions en dehors des clous du mainstream. Peut-être parce que leurs 17 ans ont correspondu avec l’explosion du streaming. En tout cas, c’est plutôt cool.

Voyons maintenant comment ça se passe dans les faits.

*

Années 1960

1965 (17 ans en 1982)

Option J’écoute ce qu’écoute mes grands frères et sœurs, voire mes oncles et tantes : Pierre Bachelet – Les corons

Option Je ferme la porte de ma chambre en claquant et j’écoute la musique très fort : The Scorpions – Can’t Live Without You

*

1966 (17 ans en 1983)

Un big up particulier les potos. Vous êtes au top avec vos 3*17 ans.

Option Nous deux, c’est forever : The Police – Every Breath You Take

Option Bouge ton boule sur le floor : David Bowie – Let’s Dance

Option Tu ne me comprends pas, mamaaaan : Genesis – Mama

*

1967 (17 ans en 1984)

Option Je viens de me faire larguer pour la première fois : Matt Bianco – More Than I Can Bear

***

Années 1970

1970 (17 ans en 1987)

Option Je m’ouvre au monde et à ses problèmes : Johnny Clegg & Savuka – Asimbonanga

*

1972 (17 ans en 1989)

 Option Je suis un papillon : Philippe Lafontaine – Cœur de loup

*

1974 (17 ans en 1991)

Option Philippe de terminale B, il est trop beaaaaaaau : Bryan Adams – Everything I Do (I Do It For You)

Option J’emmerde la société : R.E.M – Losing My Religion

*

1976 (17 ans en 1993)

Option Mystère et onirisme : Iggy Pop – In The Death Car

Option Bouh, le monde est injuste : Bruce Springsteen – Streets of Philadelphia

*

1977 (17 ans en 1994)

Option Musique violente pour sentiment d’incompréhension : Therapy? – Nowhere

*

1979 (17 ans en 1996)

Option je suis rock mais je sais me montrer fleur bleue : The Smashing Pumpkins – Tonight Tonight

***

Années 1980

1981 (17 ans en 1998)

Nous y voilà, niark niark niark.

Option Je suis seule dans ma chambre à rêvasser : K’s Choice – Believe

Option Bataille de polochons avec ma meilleure amie : The Offspring – Pretty Fly (For A White Guy)

Option Midinette sensible : Meja – All ’bout The Money

*

1983 (17 ans en 2000)

Un autre big up à mes conscrits.

Option Je regarde la pluie tomber par la fenêtre : Coldplay – Yellow

Option Mes hormones parlent à ma place : Amr Diab – Tamally Maak

*

1984 (17 ans en 2001)

Je vous préviens, ça va être long…

Option Je me réfère à des modèles trop classe : Alicia Keys – Fallin’

Option Pop électrique : The Strokes – Last Night

Option Je serai sourd avant 30 ans : System Of A Down – Toxicity

Option Je sais être old school : Tri Yann – Dansons la listériole

Option J’aime les envolées lyriques : Muse – New Born

Option Réveil de la conscience féministe : Destiny’s Child – Survivor

Option Mes hormones parlent pour moi : Kylie Minogue – Can’t Get Out of My Head

*

1986 (17 ans en 2003)

Option Je m’habille en noir parce que ma vie est nulle : Marilyn Manson – mOBSCENE

Option Mainstream ma non troppo : The Strokes – 12:51

*

1987 (17 ans en 2004)

Option Petit pervers : Damien Saez – Marie ou Marilyn

*

1989 (17 ans en 2006)

Option Rhââ trop bon, du hard rock à l’Eurovision : Lordi – Hard Rock Hallelujah

Option Les debuts des mèmes Internet : Kamini – Marly-Gomont

***

Années 1990

1990 (17 ans en 2007)

Option Je crois encore au prince charmant : Mika – Happy Ending

*

1993 (17 ans en 2010)

Option Mystérieuse et évanescente : Laura Marling – Blackberry Stone

Option Je choque ma grand-mère : Mohombi – Bumpy Ride

***

Encore merci à vous tous, ça m’a fait beaucoup rire de réveiller vos émois adolescents. Quant à moi, même à 2 fois 17 ans, je ne serai jamais sérieuse.

Publicités