Mots-clefs

, , , , , , , , , , , ,

La semaine dernière, deux copines se sont éclatées aux concerts de deux groupes phare des années 1990 qui avaient un peu disparu de la circulation pour revenir en force ces derniers mois. En effet, se tenaient ce jeudi 4 mai 2017 les concerts de K’s Choice au Trianon et des Cranberries à l’Olympia. L’une d’elles – la Siamoise en l’occurrence – m’a demandé ce qu’étaient devenus ces artistes que l’on a adorés dans les années 1990. OK, je m’y attèle.

D’autant plus que lorsque l’on me parle de la musique que j’écoutais lors de mon adolescence, j’ai un peu les yeux qui pétillent. J’ai écouté beaucoup de merde, j’avoue, mais j’ai surtout écouté ce qui a fait la femme que je suis. Cependant, je vais observer quelques règles :

  • Je ne vais ni parler des boys/girls bands, ni des artistes électro, parce que ce serait soit trop long, soit trop glauque, soit les deux.
  • Je vais parler des artistes connus, mais pas trop. Genre Destiny’s Child ou Oasis, c’est dead.
  • Je ne vais pas non plus m’intéresser aux one hit wonders, je sens que ça va être beaucoup trop long, mais si vous insistez, je le ferai.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

*

Alliance Ethnik

Carrière : 1990-1999

Grande période : 1995-1996

Après des débuts dans une salle de Creil en juin 1990, K-Mel et ses acolytes écument les MJC de banlieue parisienne jusqu’à faire la première partie d’IAM à l’Elysée Montmartre en 1992. C’est en 1995 que sort l’album Simple et Funky c’est un carton avec 300.000 albums vendus. En 1999, ils tentent de revenir avec Fat Comeback qui ne rencontre pas le succès espéré. C’est alors qu’ils se séparent. Après divers projets solos et collaborations prestigieuses (Cheb Mami, Nate Dogg…), K-Mel reprend ses études et se lance dans le commerce international.

*

The Corrs

Carrière : 1990-2006 et depuis 2015

Grande période : 1995-2002

J’aime beaucoup la musique irlandaise, mais cette fratrie me provoquait déjà de l’urticaire déjà à l’époque. D’abord très orientés pop traditionnelle lors de leur premier album en 1995, ils s’orientent vers la pop FM pour séduire le marché américain avec leur album In Blue en 2000. Une séparation s’annonce en 2006 pour laisser à Andrea et Sharon, deux des sœurs, de développer des projets solo. Un album, puis une tournée, les réunit en 2015.

*

The Fugees

Carrière : 1993-1997 puis 2004-2007

Grande période : 1995-1997

Le trio, composé des cousins haïtiens Wyclef Jean et Pras Michel et de la Jamaïcaine Lauryn Hill s’est formé à la fin des années 1980. Après s’être produits sous le nom de The Rap Translators, ils changent de nom en 1993 et deviennent the Fugees. Ils commencent à se faire une notorieté dans l’underground avec l’album Blaunted on Reality (1994). Mais c’est avec The Score (1996) qu’ils accèdent à la notoriété internationale. S’ils se séparent en 1997, ils réapparaissent ensemble entre 2004 et 2007, suite à un documentaire de David La Chapelle. Si des sons sortent sur Internet durant cette période, les fans sont déçus du rendu. Les 3 artistes se sont dès lors distingués de diverses manières : Pras Michel poursuit une carrière solo prolixe entre albums, compositions de musiques de films, productions et piges d’acteurs. Lauryn Hill a explosé avec The Miseducation of Lauryn Hill (1998), puis, entre ses grossesses, ses concerts aléatoires et ses séjours en prison, n’a pas donné suite à cette belle percée. Wyclef Jean, enfin, persiste dans sa carrière musicale en menant en parallèle une carrière politique et humanitaire en Haïti, mais se fait rattraper par des affaires de magouille.

*

Garbage

Carrière : depuis 1994

Grand période : 1996-2002

Rencontre entre l’Ecossaise Shirley Manson et des musiciens américains en quête de nouvelles sonorités en 1994, cette collaboration ne devait être qu’éphémère. Mais face au succès de Vow (1994), ils enregistrent un album qui se vendra à 6 millions d’exemplaires. Trois autres albums et une bande originale de James Bond plus tard, ils décident de faire une pause en 2005, suite à l’enregistrement de Bleed Like Me où des tensions sont apparues. Le retour est annoncé en 2012 avec un cinquième album, Not Your Kind of People, suivi d’une 6e en 2016.

*

Matmatah

Carrière : 1995-2008 et depuis 2016

Grande période : 1997-2000

Fondé en 1995 à Brest autour de Tristan Nihouarn, Cédric Floc’h, Jean-François Paillard et Eric Diglaire, le groupe se fait  connaître en 1996 quand il assure la première partie de FFF au Penfeld (Brest). Ils enregistrent leur premier single, Lambé An Dro/Les Moutons en 1997, et leur premier album autoproduit et réalisé par Framboisier des Musclés, La Ouache, en 1998. C’est un succès qui se vend à 800.000 exemplaires. Par la suite, ils sonnent moins bretonnants et plus percutants dans les albums suivants qui continuent, malgré un succès moindre, à être diffusés. Une séparation en 2008 laisse le temps à Tristan Nihouarn de développer des projets personnels et de faire la première partie de Thiéfaine. En 2016, le groupe annonce sa reformation avec Plates coutures en septembre et un Olympia en mars 2017.

*

Alanis Morissette

Carrière : depuis 1987

Grande période : 1995-2000

Si elle a explosé à l’international avec Jagged Little Pill (1995), son troisième album vendu à 33 millions d’exemplaires, et qu’elle n’a poursuivi ce niveau de  notoriété qu’avec deux albums suivants, Supposed Former Infatuation Junkie (1998) et Under Rug Swept (2002), sa carrière ne s’est pourtant jamais essoufflée, entre albums, musiques de films et rôles d’actrices divers, et ce malgré la naissance de ses enfants en 2010 et 2016.

*

Nirvana

Carrière : 1987-1994

Grande période : 1991-1994

Si le groupe s’est terminé pour la raison que l’on sait – qu’aurait été Kurt Cobain à 50 ans ? –, les autres membres du groupe ont eu des fortunes diverses. Dave Grohl est devenu l’un des rockers les plus influents de ces vingt dernières années, en étant le fondateur des Foo Fighters, mais aussi batteur chez les Queens of the Stone Age et Them Crooked Vultures. Krist Novoselic se lance dans des groupes un peu plus confidentiels, mais aussi en politique, comme candidat démocrate au congrès en 2004 et comme militant anti-viols en Bosnie-Herzégovine. Quant à Pat Smear, roadie de luxe du groupe, sa carrière a commencé avant les autres avec The Germs entre 1976 et 1980 (où le chanteur est également mort subitement) et comme roadie de Nina Hagen. Par la suite, il est devenu membre intermittent des Foo Fighters.

*

Pulp

Carrière : 1978-2002 et depuis 2011

Grande période : 1994-1996

Fondé lorsque son leader Jarvis Cocker n’avait que quinze ans, ce groupe a connu plusieurs reformations. D’abord assimilé au mouvement new wave, il ne commence véritablement à percer qu’au début des années 1990 quand des labels indépendants s’intéressent à leur son devenu brit-pop sous l’influence des La’s et des Stone Roses. Mais la véritable consécration vient avec les albums His’ N’ Hers (1994) et Different Classes (1995) d’où sont tirés les singles à succès Disco 2000 et Common People. Le groupe se distingue alors des autres groupes à succès en Angleterre par leur côté à la fois festif et cynique. Suite à de diverses dissensions, le groupe se sépare en 2001 après l’enregistrement d’un 6e album qui faillit jamais ne voir le jour. Jarvis Cocker en profite (c’est récurrent dans cet article) pour développer des projets personnels. Une reformation a lieu en 2011, mais à part un single en 2013 et quelques concerts, on ne voit rien venir.

*

Rage Against The Machine

Carrière : 1990-2000 et 2007-2001

Grande époque : 1992-1997

A la fois grands apôtres du style fusion (entre rap et métal) et grands militants anticapitalistes, le groupe californien mené par Zack de la Rocha (voix) et Tom Morello (guitare) est rangé au titre de culte depuis leur premier album éponyme (1992). Même si les albums suivants Evil Empire (1996) et The Battle Of Los Angeles (2000) connaissent un succès certes moindres, mais toujours soutenu, ils sont à chaque fois accompagnés de dissensions au sein du groupe. Le groupe se reforme cependant entre 2007 et 2011, avec toujours autant de succès lors de ses concerts, mais sans pour autant assurer la production d’un album en studio. Si Zack de la Rocha est davantage porté par des projets solo, les autres membres du groupe se sont orientés vers les projets Audioslave (2000-2007, avec Chris O’Donnell de Soundgarden) et Prophets of Rage (depuis 2016, avec Chuck D de Public Enemy et B-Real de Cypress Hill, en réaction à la campagne présidentielle de Donald Trump).

*

The Verve

Carrière : 1989-1996, 1997-1999, 2007-2009

Grande période : 1997

Le chanteur Richard Ashcroft avait en commun avec ses copains Simon Jones (bassiste), Nick McCabe (lead guitar) et Peter Salisbury (batterie) un amour pour le rock psychédélique, ce qui n’était pas courant à la fin des années 1980. Après deux albums très chaotiques en termes de production et d’écriture, bien que critiqués positivement (ce qui valut la première séparation de 1996), Urban Hymns (1997) vint frapper un grand coup dans le rock anglais en remettant à l’honneur une qualité mélodique mêlée à un vrai sens de l’écriture. Nick Mc Cabe ayant annulé sa participation à la tournée américaine de 1998, le groupe se sépara une seconde fois l’année suivante. La dernière reformation entre 2007 et 2009 vit l’apparition d’un nouvel album, Forth (2008). Richard Ashcroft reste très respecté dans ses projets solo pour sa qualité mélodique, tandis que les autres membres du groupe semblent générer des projets plus confidentiels.

*

Moralité : quand on a fait de la bonne musique dans les années 1990, ça ne s’oublie jamais.

Publicités